17
JAN

Coupe d'Europe
tennis de table stage hennebont table tennis camps training

Hennebont sera condamné à l’exploit en Russie…

Ligue des champions (quart de finale aller). Hennebont - Orenbourg : 1-3. Malgré un début de match très prometteur, la Garde du Vœu a fini par céder et devra se sublimer au retour.

Certes, la Garde du Vœu n’est qu’à la mi-temps de son quart de finale de Ligue des champions. Mais après la première manche, les partenaires de Cédric Nuytinck (d’ailleurs excellent hier) sont en ballottage défavorable avant de se rendre en Russie, le 14 février, pour le match retour.

La tâche ne s’annonçait déjà pas aisée avant la rencontre face à la puissance - tant sportive qu’économique - du club russe, tenant du titre et vainqueur de deux des trois dernières éditions de la plus prestigieuses des Coupes d’Europe. La mission est donc encore un peu plus corsée depuis hier soir 23 heures.

« Au retour, il faudra être très grand »

Pourtant, tout avait si bien commencé… Cédric Nuytinck avait mis les Hennebontais sur de bons rails. En très grande forme, le Belge balayait le Portugais Freitas à l’issue d’une lutte de haute volée, en trois manches. Dans ce duel de gauchers, l’Hennebontais, relâché sur ses attaques tranchantes, impérial en défense, donnait le tournis à son adversaire qui cédait souvent sur les échanges à rallonge et s’agaçait au fil des points.

Les Morbihannais menaient 1-0, et il s’agissait là déjà d’un petit « exploit » face à cet adversaire qui avait gagné cinq de ses six matches de poule de Ligue des champions sur le score de 3-0 !

Et Quentin Robinot emboîtait le pas de son coéquipier dans la foulée. Sans complexe, le 186e joueur mondial donnait des sueurs froides à un Dimitrij Ovtcharov pointant pourtant au 11e rang. Mais après une première manche maîtrisée par le Français, l’Allemand tapait du poing sur la table et remettait les pendules à l’heure pour finalement boucler l’affaire en quatre manches (1-3).

Hennebont, privé hier soir de son Chinois Fan Shengpeng, ménagé en raison d’une tendinite, se battait avec ses armes pour gravir ce col hors catégorie qui se dressait face à lui. Si l’Anglais Samuel Walker perdait rapidement le fil face au Taïwanais Chih-Yuan Chuang (34e mondial), dans le troisième match, Cédric Nuytinck malmenait Ovtcharov et faisait durer autant le suspense que le plaisir dans une rencontre très enlevée. Mais au petit jeu du « à toi, à moi », c’est l’Allemand qui… décrochait la timbale… « On a quelques regrets parce qu’on mène 1-0 puis un set 1-0 avec Quentin (Robinot) dans le deuxième match, reconnaissait le coach Boris Abraham. Néanmoins, je suis content de la performance de mes gars. C’est encourageant avant le match retour, même si ce sera compliqué. Il faudra faire mieux que ce soir (hier), être grand, très grand. Mais mes joueurs ont conscience que c’est possible. » Rendez-vous dans un mois !

Source : Ouest-France du 17/01/20 par Baptiste COGNÉ.

HENNEBONT – ORENBOURG : 1-3.

Arbitres : MM. Bunda, Giboux et Le Pape.

Match 1. Cédric Nuytinck (Belgique, 46e) bat Marcos Freitas (Portugal, 26e) : 3-0 (13-11, 11-8, 11-8).

Hennebont - Orenbourg : 1-0.

Match 2. Quentin Robinot (France, 186e) perd Dimitrij Ovtcharov (Allemagne, 11e) : 1-3 (11-8, 7-11, 8-11, 7-11).

Hennebont - Orenbourg : 1-1.

Match 3. Samuel Walker (Angleterre, 82e) perd Chih-Yuan Chuang (Taïwan, 34e) : 0-3 (15-17, 6-11, 5-11).

Hennebont - Orenbourg : 1-2.

Match 4. Cédric Nuytinck - Dimitrij Ovtcharov : 2-3 (11-8, 7-11, 13-11, 7-11, 2-11).

Hennebont - Orenbourg : 1-3.

Nuytinck : « Je joue pour ces matches-là »

Entretien

Cédrick Nuytinck (46emondial)

Leader de la Garde du Vœu

Cédric, comment vous êtes vous senti en attaquant cette rencontre face à Orenbourg ?

Je pense que ça ne sert à rien d’avoir beaucoup de pression sur une équipe comme ça, donc c’était le moment de jouer sans aucune pression. Eux, je pense qu’ils ont senti ici à Hennebont que ça allait être dur de venir nous battre. Il y a eu de très bons matches ce soir (hier).

Vous êtes satisfait de votre prestation (une victoire et une défaite) ?

Je suis satisfait bien sûr. Tout ce que je pouvais faire de mieux c’est une performance, j’ai bien joué, j’ai lâché mes coups. Certains sont bien rentrés, d’autres moins. On avait aussi un peu plus de chance de notre côté il faut le dire. C’est sûr que ce n’est pas facile pour eux de jouer ici à Hennebont. Mais je suis content de ma performance face à Orenbourg.

Pensez-vous qu’il y avait moyen d’aller chercher la victoire ?

Ça reste toujours difficile comme rencontre, car ce sont des joueurs avec beaucoup d’expérience. Même si tu es devant au score ce n’est jamais fini avec eux. C’est dur à dire, mais je pense qu’il y avait des opportunités d’aller chercher une victoire. Mais c’est déjà bien de jouer des joueurs de top niveau comme eux, en ayant une chance.

L’exploit en Russie reste-t-il possible ?

Ça va être un match aussi difficile qu’ici à Hennebont, peut-être même plus dur en Russie, car on sera chez eux. Avec le public hennebontais c’est toujours un bonus pour nous. Mais on va tout donner, de toute façon ce sont des bons matches à faire. Moi je joue pour ces matches-là. Il ne faut avoir aucun regret et on va aller là-bas et se donner à 100 %.

Source : Ouest-France du 17/01/20 recueilli par Quentin CARUDEL.

Mais aussi ...

15
FEV
Orenburg-Hennebont:3-1
14
FEV
Orenburg-Hennebont
16
JAN
Hennebont -Orenbourg
Hennebont-Orenburg
11
DEC
Düsseldorf-Hennebont: 3-1
10
DEC
Düsseldorf-Hennebont
06
DEC
Hennebont- STK Starr Croatia:3-1
05
DEC
Hennebont- STK Starr Croatia
01
NOV
Hennebont-Sporting Portugal:3-0
31
OCT
Hennebont-Sporting Portugal
24
OCT
Sporting Portugal-Hennebont:3-1
23
OCT
Sporting Portugal-Hennebont:
18
OCT
Hennebont-Dusseldorf:1-3
17
OCT
Hennebont-Dusseldorf
14
SEP
STK Starr Croatia-GVHTT:1-3
13
SEP
STK Starr Croatia-GVHTT