01
OCT

Coupe d'Europe
coupe europe tennis de table

Quentin Robinot : « Une victoire référence, c’est top »

Ligue des champions. Düsseldorf - Hennebont : 2-3. Les Hennebontais et Quentin Robinot n’ont pas raté leur premier rendez-vous européen.

Cette victoire, vendredi, chez le Borussia Düsseldorf s’apparente à un exploit ? C’est sûr. On y allait sans pression car Düsseldorf était archi favori. On savait que ce serait une grosse bataille et on a été super bons. Quand j’ai vu Liam Pitchford gagné le deuxième match contre Fegerl, je me suis dit pourquoi pas. Surtout quand dans le troisième, Cédric Nuytinck est revenu sur Karlsson à 2 à 2, il a pris sa chance et a réussi à battre son adversaire. C’était à mon tour de faire tomber Fegerl dans le dernier match, je me sentais prêt, ça n’a pas été facile, il est 34e joueur mondial et moi 80e et quelques… J’ai bien joué, j’ai fait un très bon match et j’ai réussi à m’en sortir.

Après avoir perdu mardi en Pro A, ce succès vous apporte du réconfort ? Avoir une première victoire référence dès le deuxième match, c’est top. A nous de rééditer ce genre de prestation en Pologne et à Roskilde. Il faudrait arriver en quart de finale. Après cet exploit, il faudra confirmer derrière, il nous reste cinq matches à gagner, mais terminer premier de la poule, c’est autre chose. On va tous en Pologne prochainement disputer un Pro Tour, cette victoire va nous faire du bien.

Timo Boll a gagné ses deux matches, c’est un joueur à part ? C’est quand même la classe au-dessus des autres joueurs, il est dans le top 10 mondial depuis de nombreuses années. Il m’a battu lors du premier match, il gagne contre « Pitch », après je n’ai pas spécialement discuté avec lui. Il est abordable mais je ne le fréquente pas, nous ne sommes pas de la même génération.

La saison dernière, la Ligue des Champions vous avait permis de retrouver de la confiance après des débuts ratés en championnat ? On avait repris confiance l’an passé grâce à cette compétition, si on gagne le prochain match, cela nous permettrait d’être bien. On était à trois joueurs en Allemagne, j’ai très confiance dans mes partenaires. On n’a pas eu de souci pour battre Düsseldorf sans nos joueurs asiatiques. Avec Chen Chien-An, on peut faire une grosse équipe. Chen, c’est un plus. Cédric Nuytinck et « Pitch » sont de bons joueurs. Cédric vient d’arriver mais je le connais depuis longtemps. Il parle français et c’était plus facile pour moi d’échanger avec lui quand j’ai commencé à l’étranger. Se retrouver dix ans plus tard dans la même équipe, c’est top. D’autant plus que je connais bien « Pitch » également, on s’apprécie et cela crée une bonne ambiance au sein de l’équipe.

Source : Ouest-France du 1er octobre 2017 Recueilli par Olivier ABAUTRET

Mais aussi ...

29
SEP
Düsseldorf-Hennebont
30
SEP
Düsseldorf-Hennebont:2-3
13
OCT
2ème journée:Roskilde-Hennebont
14
OCT
Roskilde-Hennebont:0-3
15
OCT
C.Nuytinck après la victoire à Roskilde