11
DEC

Les évènements
tennis de table stage hennebont table tennis camps training

 

Le centre d'entraînement de tennis de table a 18 ans

C’est le seul centre d’entraînement labellisé de tennis de table en France. Il fonctionne à plein régime depuis son ouverture en 2001. Les pongistes s’y entraînent tous les jours ou presque.

Il est 18 h 45. L’entraînement se termine pour les jeunes pongistes du centre labellisé de tennis de table. Pourtant la journée n’est pas terminée. Après la douche et le repas, il faudra retourner en salle d’étude pour terminer les devoirs. Sportifs certes, mais élèves avant tout. Comment vivent-ils ses semaines intenses sur le plan sportif et sur le plan scolaire ?

Allier sport et étude

Chaque année, les demandes affluent pour tenter d’obtenir une place en sport-étude tennis de table. Une quarantaine pour seulement cinq places qui se libèrent.

Les garçons, âgés de 11 à 17 ans, viennent de toute la France métropolitaine et même au-delà. « Nous avons un élève de Wallis et Futuna parmi nos 17 élèves internes », souligne Jérôme Boyer, éducateur sportif en charge de la section.

Chaque jour, les jeunes sportifs troquent la tenue d’écolier pour enfiler un short et des baskets.« Ils ont entre dix et seize heures d’entraînements par semaine. De dix-sept à dix-neuf heures, du lundi au vendredi, et selon leurs emplois du temps, le matin, de 8 h à 9 h 30. »Un rythme soutenu que les enfants supportent sans rechigner. « Ce sport-étude leur permet d’allier passion et étude. Et la priorité est sans aucun doute les études. J’y suis très vigilant. » L’entraîneur assiste aux conseils de classe de ses protégés et prend régulièrement des nouvelles auprès de leur maître d’internat. « Si le niveau scolaire diminue, les entraînements sont réduits pour l’élève afin de lui laisser la possibilité de s’améliorer. »

Entraide et autonomie

Le centre labellisé est une école de la vie pour ces adolescents. « Ils n’ont pas de temps pour l’ennui. À côté des études et des entraînements, il y a toute la partie des tâches quotidiennes à assumer. »

Jérôme le sait, ces gamins mûrissent plus vite que les autres et sont rapidement très autonomes. Le sport-étude leur inculque également des valeurs d’entraide.

Cette année, ils sont dix-sept internes et cinq Hennebontais. Une fois le baccalauréat en poche, ils partent continuer leurs études ailleurs : « Nous souhaitons créer un partenariat avec l’université de Lorient pour les garder plus longtemps. » Une opportunité qui sera d’autant plus aisée avec la nouvelle salle qui doit être livrée en 2021.

Une structure attendue par les dirigeants autant que les jeunes sportifs. « Cette salle permettra d’accueillir une quarantaine de jeunes dans des conditions d’entraînement maximales. Et pourquoi pas, dans un avenir proche, ouvrir la section aux féminines. »

Source : Ouest-France du 11/12/19

 

Mais aussi ...

10
FEV
Tournoi Voisins Le Bretonneux
05
FEV
Reportage Télé
29
JAN
Soirée tartiflette
26
JAN
Critérium fédéral N2
18
DEC
Soirée de noël suite...
18
DEC
Soirée de noël
16
DEC
Evolution des classements
25
NOV
Réunion d'information Centre Médico Sportif
24
NOV
Jérémy Kalauta en N2
20
NOV
Tournoi de préparation pré-critérium
06
NOV
Le CEFC brille en Polynésie
17
OCT
Raclette party à l'hébergement
13
SEP
We de cohésion à Orléans
18
JAN
Interview
10
JAN
Inscription sport étude