14
JAN

Les évènements
stage tennis de table training camp table tennis

Une ministre dans la capitale du tennis de table

Hennebont va devenir un centre international de tennis de table. Un statut exceptionnel en Europe consacré par la visite, lundi, de la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu.

Reportage

Sa venue devait avoir lieu il y a quelques mois, avant que la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 n’entraîne son annulation. La ministre déléguée chargée des Sports, Roxana Maracineanu, s’est finalement rendue à Hennebont, lundi matin, où elle a été reçue par une délégation d’élus et le club de tennis de table de la Garde du vœu (GVHTT), qui évolue en Pro A.

Première étape de son déplacement, la vétuste salle Le Gal Le Nouène, située à un jet de pierre de l’hôtel de ville. « Le bâtiment a été construit à l’après-guerre, vous allez comprendre pourquoi ce n’est plus possible d’y héberger un club pro »​, lance Bruno Abraham, le président de la GVHTT.

7,5 millions d’euros de budget

À l’intérieur, dans le brouhaha des raquettes frappant la petite balle blanche – une vingtaine de jeunes s’entraînent à cet instant -, l’ancienne championne de natation écoute poliment l’histoire du club, les ambitions de son président, du maire André Hartereau, les anecdotes et les bons mots. « Cette salle, elle va devenir quoi ? », finit-elle par demander. « C’est un grand débat, nous nous donnons un an pour y réfléchir »​, informe l’édile.

Comme on invite rarement un ministre à découvrir un lieu suranné, la suite de la visite est évidemment consacrée au centre international de tennis de table, dont le chantier de construction a démarré début septembre. Situé en entrée de ville, le site sera « quasiment »​sans équivalent en Europe.

Le budget est d’ailleurs conséquent, environ 7,5 millions d’euros TTC, dont près de 4 millions assumés par l’État, la Région, le Département et Lorient Agglomération. Et le dossier anime aussi régulièrement les séances du conseil municipal, dénoncé par une partie de l’opposition pour son coût.

« Rayonnement international »

Bâti sur 3 500 m² de terrain, le futur centre disposera d’une salle de 1 000 places pouvant abriter 16 tables, un espace VIP de 300 m2, des bureaux, une salle de musculation, etc. Sa réalisation, confiée à l’agence d’architectes Bohuon-Bertic, offrira « un rayonnement international au territoire », s’enthousiasme Bruno Abraham. La livraison, prévue fin 2021-début 2022, est plutôt espérée « au printemps 2022 », reconnaît ce dernier.

« Le site a bien reçu le label Terre de jeux ? », s’assure la ministre, évoquant ces 619 sites identifiés partout en France pour servir de camp d’entraînement aux délégations étrangères en amont des Jeux olympiques de Paris en 2024. « Oui, oui, tout sera prêt dans les temps », s’empresse de la rassurer André Hartereau.

Source : Ouest-France du 12/01/21 par Maxime LAVENANT.

 

Mais aussi ...

12
OCT
1er tour critérium fédéral club
20
DEC
Tournoi Noël jeunes 2017
22
FEV
Tournoi déguisé jeune
02
AVR
Romain Barragué champion du Morbihan
03
MAR
Interview Boris Abraham
19
AVR
Interview Bruno Abraham 19 avril
03
SEP
il reste des places
09
DEC
La N2 monte en N1
27
FEV
Championnats de France 2020 Arnas
02
MAR
Retour sur les France 2020
02
MAR
Article France 2020